Depuis 1986, l’association L’enfant@l’hôpital utilise toute la richesse des nouvelles technologies pour apporter la culture et l’évasion aux enfants et adolescents malades ou handicapés hospitalisés, menacés d’exclusion scolaire et sociale, et les ramener aux apprentissages.  L’association insiste sur l’accompagnement humain assuré tout au long de l’année par de jeunes étudiants de l’enseignement supérieur (Ecole Polytechnique, facultés de psychologie, autres écoles).

Depuis 5 ans, à la demande d’enseignants en ville convaincus par la pertinence de ses méthodes, c’est sous le nom de Kolibri que L’enfant@l’hôpital intervient dans les collèges et écoles isolés qui accueillent des enfants et des adolescents en décrochage scolaire.

Présente dans 44 centres dans toute la France, l’association accompagne environ 3 500 enfants en grande difficulté scolaire. L’enfant@l’hôpital privilégie les sites  éloignés, dans lesquels aucune association n’intervient jamais.

“Voyager c’est apprendre, et apprendre c’est guérir un peu”

Pour permettre à tous de lire, écrire, compter et apprendre malgré tout, l’association a développé Kolibri, un logiciel libre, plateforme interactive qui abrite des dialogues entre les enfants en difficulté scolaire, d’intrépides explorateurs aux quatre coins de la planète, et de joyeux savants ou artistes passionnés.

Du bout du monde, les voyageurs, dont les périples ont souvent pour thème le respect de la planète, envoient des reportages avec des photos, des énigmes et des quizz. Après avoir rendu visite aux enfants avec lesquels ils vont correspondre, ils leur répondent personnellement. Leur retour de voyage donne également lieu à des fêtes dans les hôpitaux ou les écoles.

Lorsque les enfants ne peuvent pas suivre les explorateurs sur la durée, Kolibri propose également devinettes mathématiques, découverte de la peinture ou de la musique,et reportages sur les pays, les animaux, les métiers, les différentes religions et sagesses…

Sur les ailes de Kolibri, une expérience d’e-inclusion et de développement d’un logiciel libre.

L‘Association L’enfant@l’hôpital et la Fondation d’entreprise Free s’associent pour poursuivre l’action à la rentrée scolaire 2017 auprès des nouveaux sites suivants :

  1. Sous le nom de L’enfant@l’hôpital, 4 nouveaux hôpitaux et centres pour enfants handicapés
  • L’hôpital de Nîmes (30), Service de pédiatrie générale
  • L’IEM (Institut d’Education Motrice) et Les Papillons Blancs de Cambrai (59)
  • L’EME (Externat Médico-Educatif) de Creil (60)
  1. Sous le nom de Kolibri,  6 nouveaux établissements scolaires en zone sensible
  • Une école primaire de Macon (71) : classe de CLIS
  • Deux écoles primaires et un collège de Creil (60) : écoles primaires Freinet et Montaigne,  et le collège Jean-Jacques Rousseau, classés en REP.
  • Deux collèges à Dijon (21) : les collèges Bachelard et Marsannay classés en REP

L’objectif du projet “Sur les ailes de Kolibri” porté par la Fondation Free est double. A la demande des divers sites, l’association souhaite poursuivre et développer les ateliers Kolibri.   Par ailleurs, un nouvelle version de Kolibri, logiciel libre,  doit être développée. Face aux nouvelles pathologies et au désarroi des enseignants ou des médecins, l’évolution de notre application Kolibri est essentielle pour un accès et une ergonomie plus confortables, adaptés aux enfants malades, handicapés ou en échec scolaire, et à tout le réseau qui les entoure.

  • Sur le plan technique

Incorporer toutes les évolutions du web et assurer la compatibilité avec toutes les règles de sécurité informatique imposées par les réseaux des hôpitaux ou des écoles. L’enfant@l’hôpital s’emploiera à apporter de nouvelles améliorations à Kolibri, parmi lesquelles la possibilité pour les voyageurs de publier leurs carnets de voyage à partir de leur téléphone mobile ou de leur tablette. Kolibri 3 sera aussi accessible en version déconnectée pour répondre aux contraintes des centres non équipés d’internet.

  • Sur le plan humain

Soigner encore et toujours l’accessibilité de l’outil. Les enfants malades ont des besoins propres. Les traitements médicaux sont parfois épuisants. Ceux qui vivent avec un handicap ont parfois de graves problèmes de vues ou contrôlent mal leurs mouvements. Kolibri 3 essayera donc de proposer un environnement ergonomique approprié à chacun. Au delà de toutes ces difficultés, il ne faut pas perdre de vue que cet outil s’adresse d’abord à des enfants. Son interface doit donc être ludique et intuitive.

Plus de détails

Accéder